LDIF, Ligue du Droit International des Femmes
A LA UNE LA LDIF VIOLENCES SPORT INTERNATIONAL
TRAVAIL CITES LAICITE MATERNITE CONTACT

LDIF > Femmes battues

Le Comité "Justice pour Nafissatou Diallo "réagit

Il déplore que l’abandon de la procédure pénale décidée par le procureur Cyrus Vance, donne lieu à des commentaires inexacts et orientés. Ce choix ne signifie pas que Dominique Strauss Kahn est blanchi et innocenté, mais correspond au constat que l’aléa du procès est tel que l’accusation n’a pas voulu s’exposer à un échec coûteux tant sur le plan financier que politique.

Même si le témoignage de Nafissatou Diallo a été fragilisé par certaines révélations de l’enquête, il n’en demeure pas moins qu’elle portait les marques d’une agression sexuelle très récente lors de l’examen médical auquel elle a été immédiatement soumise.

Nous ne le répéterons jamais assez : la bonne ou mauvaise moralité n’a pas à interférer dans l’appréciation des faits objectifs d’agressions sexuelles, voire de viols, pas plus que la race ou la situation sociale.


Contacts :

Sanaba Coné 0664792114
Malka Marcovich 0686816244Jacqueline Penit-Soria 0676975988



* Le Comité « Justice pour Nafissatou Diallo » a été créé le 16 juin 2011 à l’initiative du Comité de soutien de soutien des Guinéens en France et Coalition against trafficking of women (CATW-Europe), Commission pour l’abolition des mutations sexuelles (CAMS), Commission genre de mondialisation d’Attac, Femmes Solidaires, Ligue du droit international des femmes. Son objectif est que la justice aille au bout de sa démarche.

LDIF, La Ligue du Droit International des Femmes
6 place Saint Germain des Près 75005 PARIS France
Fax : +33.1.45.49.16.71