LDIF, Ligue du Droit International des Femmes
A LA UNE LA LDIF VIOLENCES SPORT INTERNATIONAL
TRAVAIL CITES LAICITE MATERNITE CONTACT

LDIF > Femmes battues

Violences sexuelles : Une juste indignation

A Lille, dans le métro, mardi soir, une jeune femme est abordée par un homme, insultée, agressée sexuellement, poursuivie sans que personne ne réagisse. Les images de vidéo surveillance en témoignent.Un automobiliste ( courageux, saluons-le!) porte enfin secours à la jeune femme. L'agresseur finalement arrêté est condamné en comparution immédiate à 18 mois de prison ferme.

A Paris, cette même nuit-là, une jeune touriste canadienne déclare avoir été violée par des policiers dans les locaux du « mythique » quai des Orfèvres, à l'étage de la BRI (brigade de recherche et d'intervention).Deux des policiers sont mis en examen sous contrôle judiciaire, un troisième placé sous le statut de témoin assisté.

Certes, il faut évidemment attendre les résultats de l'enquête dans l'affaire du Quai des Orfèvre, et en ce qui concerne les poursuites des "témoins passifs" dans l'affaire de Lille, mais on peut, dès à présent, prendre acte du fait que ces évènements ont été traités par la justice et les médias comme de véritables faits de société.

Les violences sexuelles dont sont victimes les femmes sont un véritable fléau social : la France ne fait pas exception dans l'Union Européenne, où 3,7 millions de femmes ont été victimes de violences sexuelles au cours des 12 derniers mois .

Il est essentiel non seulement que tous les États ratifient la Convention du Conseil de l'Europe d'Istanbul ( Prévention et Lutte contre les Violences à l'égard des femmes), mais surtout qu'ils aient la volonté politique de la mettre en œuvre.


Contact : Annie Sugier 06 38 39 42 92

LDIF, La Ligue du Droit International des Femmes
6 place Saint Germain des Près 75005 PARIS France
Fax : +33.1.45.49.16.71