LDIF, Ligue du Droit International des Femmes
A LA UNE LA LDIF VIOLENCES SPORT INTERNATIONAL
TRAVAIL CITES LAICITE MATERNITE CONTACT

LDIF > Actualité internationale

Afghanistan : et le droit des femmes ?

Au cours d’une rencontre à Paris, le 19 février 2010, avec des représentantes françaises et étrangères d’associations de défense du droit des femmes, le Dr. Abdullah Abdullah, chef de l’opposition Afghane, qui était accompagné par une membre du Parlement Afghan, Mme Shfiqa Noori :

(1) A souligné qu’une « réconciliation » entre les différentes composantes de la société Afghane ne saurait se faire au prix des droits des femmes.

(2) A réaffirmé, dans la perspective de la conférence « Beijing+15 » des Nations Unies qui doit avoir lieu à New York, son soutien à la déclaration de la CEDAW* sur l’élaboration du processus de paix, de sécurité et de reconstruction en Afghanistan. Il a rappelé que dans cette déclaration, la CEDAW :

- exprime “son regret et sa très grande préoccupation en raison de l’exclusion des femmes afghanes du processus de prise de décision de haut niveau initié avec la conférence (de Londres) et en raison de l’absence de stratégies claires visant à protéger les droits des femmes dans le cadre des discussions conduisant à négocier avec des représentants des talibans “

- considère que “ tout accord qui serait conclu avec les talibans devrait inclure un engagement clair quant au respect et à la protection des droits des femmes”.

* CEDAW Committee, 45th session. January, Geneva, 2010

Committee on the Elimination of All Forms of Discrimination against Women (CEDAW)

--------------------------
Paris, 22 février 2010
Communiqué de presse


Au cours d’une rencontre à Paris, le 19 février 2010, avec des représentantes françaises et étrangères d’associations de défense du droit des femmes, le Dr. Abdullah Abdullah, chef de l’opposition Afghane, qui était accompagné par une membre du Parlement Afghan, Mme Shfiqa Noori :

(1) A souligné qu’une « réconciliation » entre les différentes composantes de la société Afghane ne saurait se faire au prix des droits des femmes.

(2) A réaffirmé, dans la perspective de la conférence « Beijing+15 » des Nations Unies qui doit avoir lieu à New York, son soutien à la déclaration de la CEDAW* sur l’élaboration du processus de paix, de sécurité et de reconstruction en Afghanistan. Il a rappelé que dans cette déclaration, la CEDAW :
- exprime “son regret et sa très grande préoccupation en raison de l’exclusion des femmes afghanes du processus de prise de décision de haut niveau initié avec la conférence (de Londres) et en raison de l’absence de stratégies claires visant à protéger les droits des femmes dans le cadre des discussions conduisant à négocier avec des représentants des talibans “
- considère que “ tout accord qui serait conclu avec les talibans devrait inclure un engagement clair quant au respect et à la protection des droits des femmes”.

* CEDAW Committee, 45th session. January, Geneva, 2010
Committee on the Elimination of All Forms of Discrimination against
Women (CEDAW)



--------------------------
Paris, February 22 th 2010
Press Release


Meeting with French and foreign women’s groups in Paris, on February 19 th 2010, Dr. Abdullah Abdullah, Afghan opposition leader, accompanied by woman member of Parliament, Shfiqa Noori :

(1) Stressed that the « reconciliation » of the various elements of Afghan society could not take place at the price of women’s rights.

(2) Re-affirmed, in view of the upcoming U.N. Beijing+15 Conference in New York, his support of the CEDAW* statement on the process of Peace building, Security and Reconstruction in Afghanistan. He recalled that the above mentioned statement:
- expresses “ its regret and deep concern about the exclusion of Afghan women from the high decision making level of the( London) Conference and the absence of clear strategies to protect women’s rights in the process of the discussions leading to negotiations with representatives of the Taliban”
- considers that “Any agreement reached with the Taliban should include a clear commitment for the respect and protection of women’s human rights.

* CEDAW Committee, 45th session. January, Geneva, 2010
Committee on the Elimination of All Forms of Discrimination against
Women (CEDAW)

LDIF, La Ligue du Droit International des Femmes
6 place Saint Germain des Près 75005 PARIS France
Fax : +33.1.45.49.16.71