LDIF, Ligue du Droit International des Femmes
A LA UNE LA LDIF VIOLENCES SPORT INTERNATIONAL
TRAVAIL CITES LAICITE MATERNITE CONTACT

LDIF > Actualité internationale

Soyons aussi les enfants et les Chrétiens de Lahore

Communiqué du Collectif Contre le Terrorisme. L’attentat monstrueux qui a ciblé dimanche 27 mars l’aire de jeux du parc pour enfants Gulshan-e-Iqbal, à Lahore, a été revendiqué par les talibans pakistanais.

"Nous avons perpétré l'attentat de Lahore car les Chrétiens sont notre cible," a déclaré à l'AFP par téléphone le porte-parole du Jamaat-ul-Ahrar, faction du mouvement taliban pakistanais.
Le parc était en effet particulièrement bondé en ce dimanche où la minorité chrétienne célébrait le dimanche de Pâques.

Les islamistes sont fiers de recourir à l’attentat dit « suicide » pour tuer un maximum de civils.
Les islamistes qui il y a un an avaient ciblé deux églises de Lahore sont fiers d’avoir à nouveau visé la minorité chrétienne pakistanaise, 2 % à peine des 200 millions d’habitants de la République Islamique du Pakistan.
Les islamistes qui avaient commis un immense massacre dans une école de Peshawar en décembre 2014 sont fiers d’avoir à nouveau visé des enfants, fiers des lambeaux de chair sur les balançoires et du sang sur les tourniquets, fiers d’être des criminels contre l’humanité.
Les islamistes qui ont assassiné en 2011 Salman Taseer, le gouverneur du Pendjab, dont Lahore est la capitale, partisan d'une révision de la loi sur le blasphème, sont si fiers de leur crime qu’ils réclament que son assassin, récemment exécuté soit élevé au rang de « martyr » et que la paysanne chrétienne Asia Bibi soit pendue.

Un deuil national a été décrété au Pakistan. Les condamnations ont été prononcées par les chancelleries et l’ONU.
Mais ensuite ?

Les terroristes islamistes continuent et continueront à faire saigner la planète. Leurs complices moraux continueront à les excuser, à les soutenir ou à imputer leurs crimes à d’autres.

Rien d’autre que la mobilisation des sociétés civiles du monde entier autour de l’affirmation des valeurs héritées de la déclaration universelle des droits humains ne pourra endiguer le soutien au terrorisme :

- définition universelle du terrorisme : attaque délibérée de populations civiles
- condamnation universelle de l’attentat « suicide »
- solidarité inconditionnelle avec toutes les victimes du terrorisme
- défense inconditionnelle de la liberté de conscience et d’expression
- défense universelle du droit à l’éducation et des droits des femmes
- condamnation universelle de l’apologie du terrorisme, de l’enseignement de la haine et de l’incitation au « martyre. »

Paris, le 29 mars 2016

Avec le soutien de :

AISC (Association Internationale Solidarité copte)
APIV (Association Pour l'information et la vérité)
Comité Soudan
IRESK (Institut pour la recherche et l’Étude Stratégique de Khyber)
LDIF (Ligue du Droit International des Femmes)
MPCT (Mouvement Pour la Paix et Contre le Terrorisme)
RDF (Regards de Femmes)
PEREC (Pour une École Républicaine et Laïque)

LDIF, La Ligue du Droit International des Femmes
6 place Saint Germain des Près 75005 PARIS France
Fax : +33.1.45.49.16.71