LDIF, Ligue du Droit International des Femmes
A LA UNE LA LDIF VIOLENCES SPORT INTERNATIONAL
TRAVAIL CITES LAICITE MATERNITE CONTACT

LDIF > Actualité internationale

Nigeria : répondre à la colère des mères des lycéennes disparues

Lundi 22 août, une nouvelle marche a mobilisé les familles de Chibok.
Le même jour, huit personnes étaient brûlées vives dans une université de l’état de Zamfara après qu’un étudiant ait été accusé d’avoir blasphémé contre Mahomet.

Quant à la crise humanitaire provoquée par Boko Haram dans le nord-est du pays, elle ne cesse de s’étendre. Elle affecte 15 millions de personnes dont 7 millions d’enfants parmi lesquels la malnutrition progresse dramatiquement.

C’est dans ce contexte que se battent les mères courage de Chibok.

L’accès à la villa présidentielle leur a été interdit par la police alors qu’elles avaient demandé à rencontrer le Président Buhari, celui qui leur avait promis de tout faire pour sauver les lycéennes, celui pour lequel les habitants avaient voté.

La colère est immense, poussant un dirigeant local à demander que le pays rétrocède Chibok à la communauté internationale : « Laissez faire les gens qui sont prêts à nous aider »

Esther Yakubu, mère d’une des otages a déclaré que la récente vidéo diffusée par Boko Haram devrait décider le gouvernement à agir pour sauver les 218 filles.

Elle a aussi critiqué la façon dont Amina Ali Nkeki, libérée en mai, a été exposée médiatiquement.

Oby Ezekwesili, dirigeante du mouvement Bring back Our girls a annoncé qu’une marche aurait lieu tous les 3 jours, jusqu’à ce que le Président Buhari se décide à leur présenter un plan pour sauver les jeunes filles.

A nous, qui avons les mêmes ennemis, d’appuyer leur mouvement !


Pour la Coordination Je suis Chibok - France

Huguette Chomski Magnis

LDIF, La Ligue du Droit International des Femmes
6 place Saint Germain des Près 75005 PARIS France
Fax : +33.1.45.49.16.71