LDIF, Ligue du Droit International des Femmes
A LA UNE LA LDIF VIOLENCES SPORT INTERNATIONAL
TRAVAIL CITES LAICITE MATERNITE CONTACT

LDIF > Liberté, Egalité, Fraternité... Laïcité

Plaidoirie de M°Varaut pour Fanny Truchelut

Notes prises sur la Plaidoirie de M°Varaut.

Le sujet n’est pas médiocre. On a parlé de racisme ordinaire…Si les médias sont là c’est que dans cette affaire il y a de la passion, elle résonne en nous, elle a un sens qui se fait sentir lourdement. Il ne suffit pas de s’y mettre tous dans une pièce pour trouver une solution.

On vit quelque chose de compliqué .Le voile fait réagir, ne laisse pas indifférent.

M° Tubiana a traité la prévenue d’imbécile. C’est très mal !

Et que dire d’un avocat qui consacre la moitié de sa plaidoirie sur un supposé engagement politique de ma part dans cette affaire. Ce n’est pas très bien !

Et quelle folie de laisser supposer que Fanny Truchelut serait une catholique traditionaliste alors qu’elle n’a même pas fait baptiser ses enfants !

A propos des accusations politiques, je vais donner une explication. P.de Villiers s’est intéressé à un problème social, à une affaire de voile qui s’est passée en août 2006. Il ne s’est plus manifesté depuis. Mme Truchelut a été sensible à son intérêt car il y avait alors bien peu de gens qui pensaient à la soutenir. Elle lui a demandé le nom d’un avocat et l’a remercié. Cela n’a aucune importance par rapport au fond de l’affaire.

Mme Truchelut ne fait pas de politique. Elle ne réclame rien d’autre que cela ne se soit jamais passé. Jamais ! Plus de gîte ! plus de mari ! Non, elle n’était pas préparée du tout à ce que Laurent Ruquier lui demande de venir à son émission ! Elle n’ira pas.

Elle est obligée de s’expliquer. Elle n’a pas fait l’ENA, elle n’a pas fait de thèse sur le voile. Son enfance a été dure, avec les torgnoles du père, le travail à 14 ans ; et lui qui lui prenait tout son salaire..Oui, elle a arrêté ses études.

C’est une époque , il y a dix ou quinze ans, où le droit des femmes n’était pas encore quelque chose d’évident. C’est pour cela que Mme Truchelut a voulu, devant vous, rappeler toutes ces conquêtes qui se sont alors succédées. Ainsi il me vient à l’esprit que Mme Roséz qui a été la première femme au sommet de la hiérarchie de la magistrature lorsqu’elle avait eu 18 ans, les femmes n’avaient pas encore le droit de vote. La société soudain est allée à toute vitesse.

Ce procès on a intérêt à faire simple, car on n’est pas préparé à rentrer dans cette situation.

Un jour, Mme Truchelut va rencontrer Mme Demiati. Ce foulard qui a pour vocation de vous séparer des hommes, vous sépare de Mme Truchelut. Ce n’est pas une militante. En quelques secondes elle se trouve à devoir prendre une décision., Stasi pour sa Commission sur la laïcité a eu des mois ! Elle n’a aucun problème avec les musulmans. Elle voit ce jour-là quelque chose à quoi elle n’est pas préparée. Le voile. Elle lui a demandé de l’enlever. Je ne dis pas qu’elle a refusé de la recevoir. Si Mme Demiati enlève son voile elle est toujours musulmane. Elle n’a pas refusé sa religion, elle a refusé le voile.C’est un problème extrêmement complexe. Elle en veut à ce foulard pour ce qu’il signifie et as à la religion.

Pour juger vous êtes obligés de rechercher le mobile. C’est une des rares infractions où il faut le faire. Elle a agit intentionnellement, mais pourquoi ? On est dans l’article 125-2. C’est seulement en répondant : relgion, race ou trisomie puisque cet argument à même été avancé ..

Donc il faut rechercher le mobile. Elle, elle dit c’est à cause du foulard.

C’est une vrai question, un vrai débat. Elles revendiquent, ces deux femmes, une liberté .Moi, j’ai la foi et je comprends qu’on veuille la défendre. Mme Truchelut elle revendique une liberté pour toutes les femmes.

Pour Mme Demiati, le foulard c’est sa religion. Elle dit que cela lui est venu au terme d’un processus de compréhension de la religion. Mais pourquoi le foulard justement ? On pourrait obtenir une réponse autre que « parce que ». Pourquoi ? On sait très bien ce qu’il signifie. Un rideau qui sépare les hommes des femmes, un instrument pour préserver la pudeur, pour ne pas être vue des autres hommes que ceux du foyer. C’est sans doute ce qu’elle croit. Etat dans le cercle intime, vous n’en n’avez plus besoin. Mais il n’est pas sans intérêt de chercher à comprendre. Donner un sens c’es ce qu’un juge fait tous les jours. C’est un insigne qualifié de religieux. Il exprime pourtant autre chose derrière le religieux.

Ce foulard parle. On entend tellement de bruit qu’on en oublie même qu’il est religieux. Il n’est pas fait pour montrer qu’on est musulmane, c’est pour cacher qu’on est une femme. C’est un discours d’avant la religion, avant le prophète. Il ne s’agit pas seulement des musulmans. Ce qu’il dit ce foulard c’est qu’il faut séparer les hommes des femmes et cacher ce qui chez les femmes pourrait distraire les hommes de leur pensées. La chose est différente quand on est religieuse, de maniére permanente on se consacre à Dieu et cela ne cncerne pas l’ensemble des fidèles.

LDIF, La Ligue du Droit International des Femmes
6 place Saint Germain des Près 75005 PARIS France
Fax : +33.1.45.49.16.71