LDIF, Ligue du Droit International des Femmes
A LA UNE LA LDIF VIOLENCES SPORT INTERNATIONAL
TRAVAIL CITES LAICITE MATERNITE CONTACT

LDIF > Liberté, Egalité, Fraternité... Laïcité

Enfin, l'égalité dans la transmission du nom !

Les associations signataires se félicitent du vote de la loi sur le mariage pour les couples de même sexe, une loi de justice qui reconnaît les mêmes droits aux couples quelle que soit leur orientation sexuelle.L'une des retombées symboliques essentielle de ce texte pour les femmes est l'abolition de la prééminence du nom patronymique dans sa transmission aux enfants lorsqu'il y a désaccord ou absence de choix entre les parents (1). Cette prééminence traduisait une volonté de maintenir les racines même du système patriarcal et contrevenait aux engagements internationaux de la France. Rappelons que l'une des réserves émises par la France lors de la signature de la Convention des Nations Unies sur l'élimination discriminations à l'encontre des Femmes (CEDAW) porte justement sur l'article relatif à l'égalité homme femmes en matière de transmission du nom En conséquence, la LDIF sera très attentive aux termes de la saisine du Conseil Constitutionnel annoncée par les députés UMP qui , menant un combat d'arrière garde, compteraient mettre en avant ce point pour contester le contenu de la nouvelle loi.

Contacts: LDIF 06 38 39 42 92, CLEF : 01 55 50 45 64

(1)Le texte précise en effet que : « En cas de désaccord entre les parents, signalé par l’un d’eux à l’officier de l’état civil, au plus tard au jour de la déclaration de naissance ou après la naissance, lors de l’établissement simultané de la filiation, l’enfant prend leurs deux noms, dans la limite du premier nom de famille pour chacun d’eux, accolés selon l’ordre alphabétique. » Cette disposition avait introduite à l'initiative de la députée Mme Corinne Narassiguin, et de la sénatrice Mme Brigitte Gonthier-Maurin).

LDIF, La Ligue du Droit International des Femmes
6 place Saint Germain des Près 75005 PARIS France
Fax : +33.1.45.49.16.71