LDIF, Ligue du Droit International des Femmes
A LA UNE LA LDIF VIOLENCES SPORT INTERNATIONAL
TRAVAIL CITES LAICITE MATERNITE CONTACT

LDIF > Liberté, Egalité, Fraternité... Laïcité

Non a l'abandon de la théorie du genre !

La CLEF regrette que sous la pression du monde éducatif, et des « manifs pour tous », le gouvernement et en particulier le ministère de l’éducation nationale ait renoncé à soutenir l’enseignement du genre dans les programmes scolaires du 1er degré. La suppression des références à l’égalité de genre et au terme même de genre au sein des projets et propositions constitue un recul dans la lutte contre le sexisme. Le gouvernement ne saurait faire l’économie du terme genre, preuve du caractère cynique et éhonté des inégalités qui frappent les femmes.

L'enseignement du genre est nécessaire à la déconstruction des stéréotypes dès le plus jeune âge responsable des inégalités femmes/ hommes dans notre société. C'est une des missions du Ministère des Droits des Femmes, elle doit devenir une des priorités du Ministère de l’éducation nationale.

La théorie du genre vient appuyer et légitimer les revendications féministes démontrant le caractère construit et non inné des discriminations qui touchent les femmes. Simone de Beauvoir, en 1949, posait les bases de cette théorie du genre (dont l'appellation n'avait pas encore franchi l'Atlantique) en écrivant "On ne nait pas femme, on le devient". Elle met en lumière les mécanismes de notre société patriarcale qu’aucune contrainte ou différence biologique ne saurait expliquer.



Le combat pour l’égalité femmes/hommes ne saurait être déconnecté de la question du genre

LDIF, La Ligue du Droit International des Femmes
6 place Saint Germain des Près 75005 PARIS France
Fax : +33.1.45.49.16.71