LDIF, Ligue du Droit International des Femmes
A LA UNE LA LDIF VIOLENCES SPORT INTERNATIONAL
TRAVAIL CITES LAICITE MATERNITE CONTACT

LDIF > Liberté, Egalité, Fraternité... Laïcité

TSA/ “La femme qui veut se baigner en Algérie en maillot de bain, elle le fait, mais…”

Début juillet, un groupe de jeunes filles sur Facebook appelle les femmes à participer à des « baignades républicaines », c’est-à-dire avec un maillot de bain. Depuis, l’initiative fait le buzz notamment à l’étranger. Militante féministe, ancienne porte-parole de l’Observatoire des violences faites aux femmes et présidente de l’association Djazaïrona, Cherifa Kheddar explique dans cet entretien pourquoi elle soutient cette initiative.

Pourquoi ce mouvement a-t-il vu le jour ?
Je ne fais pas partie de celles qui sont à l’origine de cette initiative de baignades républicaines. J’ai appris la nouvelle comme tout le monde et j’ai essayé de me renseigner. J’ai trouvé que l’idée était assez originale. J’ai compris aussi que ce groupe de femmes voulait riposter suite à un appel lancé sur des réseaux sociaux par des islamistes. Ces derniers recommandaient aux jeunes d’aller vers les plages et de prendre en photo les femmes en bikini avant de les poster sur les réseaux sociaux afin de punir et de dissuader toutes les femmes qui portent le maillot de bain ainsi que tous les hommes de leurs familles qui leur permettent de se baigner en portant des maillots de bain au lieu d’un accoutrement islamiste.

Donc, il s’agit d’une riposte à une initiative d’un groupe de militants islamistes ?
Oui, c’est une riposte. Cette initiative a vu le jour à l’Est du pays. Je me suis dit que si, à la fin des années 1980 et au début des années 1990, il y avait eu une réaction de ce genre pendant les restrictions imposées aux femmes et aux hommes qui devaient se conformer à l’habit intégriste, peut-être qu’on n’aurait pas eu à connaître la décennie rouge et peut-être qu’il y aurait eu un sursaut républicain et qu’on aurait épargné nombre d’assassinats qui visaient celles qui ne portaient pas le foulard. En fait, il n’y aurait pas eu que les intellectuels pour combattre le projet obscurantiste des intégristes qui visait à enfermer les femmes chez elles et dans un accoutrement wahhabiste.

Est-ce que les Algériennes ne peuvent vraiment pas se baigner en bikini en Algérie ?
La femme qui veut se baigner en Algérie en maillot de bain, que ce soit un bikini ou autre, elle le fait. Il suffit de faire un tour sur les plages pour le constater. Seulement, lorsqu’on croise ces regards haineux de la part de certains voyeurs, certaines femmes sont mal à l’aise et n’osent pas mettre leurs maillots. L’interdiction n’est pas consacrée par la loi mais imposée par ce projet obscurantiste qui amène la femme à s’interdire de se vêtir comme elle veut, afin de passer inaperçue.

Photo : Cherifa Kheddar, militante féministe, ancienne porte-parole de l’Observatoire des violences faites aux femmes et présidente de l’association Djazaïrona.
Source de la photo : http://voices.afvt.org/fr/

LDIF, La Ligue du Droit International des Femmes
6 place Saint Germain des Près 75005 PARIS France
Fax : +33.1.45.49.16.71