LDIF, Ligue du Droit International des Femmes
A LA UNE LA LDIF VIOLENCES SPORT INTERNATIONAL
TRAVAIL CITES LAICITE MATERNITE CONTACT

LDIF > Liberté, Egalité, Fraternité... Laïcité

Discours du Président de la République devant les évêques

La LDIF approuve la réaction du Comité Laïcité et République suite au discours du Président de la République devant les évêques :
« Vous êtes le président de tous les Français et non des seuls catholiques »
Georges Clemenceau à Raymond Poincaré, 11 novembre 1918

Le Comité Laïcité République réaffirme avec la plus grande fermeté que la morale républicaine, la spiritualité laïque pour ceux qui veulent s’en réclamer, sont les seuls guides de l’éthique républicaine et que les croyances diverses de tel ou tel groupe religieux ne sont ni une morale publique, ni un exemple, a fortiori pour les autorités de notre pays.

La France est laïque, par la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen par l’article premier de la Constitution et par la Loi de séparation des Églises et de l’État, trois piliers qui garantissent la liberté absolue de conscience et le droit à la singularité de chaque citoyen. Notre pays, structuré par la mémoire des déchirements religieux et du joug de l’Église catholique sur les sujets de la monarchie, sait trop ce que signifie l’irruption des religions dans les affaires publiques. Les entrepreneurs de séparatisme et de concurrence religieuse ne s’y trompent d’ailleurs pas, qui dès le 9 avril au soir, réclamaient à M. Macron les mêmes ouvertures que celles faites aux catholiques.

Le Comité Laïcité République réaffirme que :
Les liens entre l’Église et l’État ne peuvent être abîmés ; ils n’existent pas*.
Un président de la République se désintéressant de l'Église et des catholiques ne fait que son devoir. Il se doit en effet à tous les citoyens, sans distinction de croyance ou de philosophie**
la République attend très précisément que les catholiques lui fassent le don de leur neutralité citoyenne et, quelle que soit leur croyance, qu’ils agissent sagement, de manière engagée et en toute liberté pour le bien public***

* « Les liens entre l’Église et l’État sont abîmés : il revient à vous et à moi de le réparer. »
** « Un président de la République prétendant se désintéresser de l'Église et des catholiques manquerait à son devoir. »
*** « la République attend très précisément que les catholiques lui fassent trois dons : le don de votre sagesse, le don de votre engagement, le don de votre liberté »
Extraits du discours du Président de la République devant les évêques de France, 9 avril 2018

LDIF, La Ligue du Droit International des Femmes
6 place Saint Germain des Près 75005 PARIS France
Fax : +33.1.45.49.16.71