LDIF, Ligue du Droit International des Femmes
A LA UNE LA LDIF VIOLENCES SPORT INTERNATIONAL
TRAVAIL CITES LAICITE MATERNITE CONTACT

LDIF > Autour de la Ligue

Qui est la présidente de la LDIF

Mise à jour : Lisez le complément présentant les références des publications et un historique plus détaillé des actions (lien en bas de page).


Annie Sugier, Présidente de la LDIF photo - ©Maxime Kaar / Comité Laïcité et République, elle présente à lHôtel de ville de Paris le projet JO Londres 2012 nominé pour le prix CLR 2010.


Annie Sugier militante féministe, présidente de la LDIF, est  scientifique de formation, physicienne  et chimiste, cadre supérieur, elle a  fait toute sa carrière dans le nucléaire où elle a occupé le poste de directrice de la radioprotection dans l’organisme d’expertise publique en sécurité nucléaire.


Elle a contribué à plusieurs ouvrages collectifs, notamment : « Histoires du MLF » ; « Maternité esclave » ; «  Le livre noir de la condition des femmes ». Elle prépare un livre sur les 20 ans du combat du « Comité Atlanta+ ». Elle publie régulièrement des tribunes dans Libération et Le Monde.


Mise au point à propos de sa participation à la rédaction du journal électronique Riposte Laïque : Annie Sugier a quitté cette rédaction à l’été 2010 n’étant plus d’accord avec le ton et les alliances conclues par le journal.


Dès les années 70,  Annie Sugier s’est engagée dans le mouvement de libération des femmes.


Présidente de la Ligue du droit international des femmes (LDIF, créée en 1983 par Simone de Beauvoir), elle s'est attaquée au niveau international à la notion de relativisme culturel par opposition à l’universalisme du droit des femmes. Elle a également mené un combat contre les violences dont sont victimes  les jeunes filles issues de l’immigration : excision, retour forcé au pays, crimes d’honneur. Autre action majeure, celle dite des « mères d’Alger », contre les enlèvements d’enfants issus de couples franco-algériens qui a donné lieu à la signature d’une convention entre la France et l’Algérie. La LDIF a joué un rôle majeur dans le cadre de la procédure judicaire suite à l’affaire de Sohane morte brûlée vive à Vitry sur Seine (constitution de partie civile au nom de la LDIF et obtention de la qualification de crime sexiste, une première en France).


Autre combat celui du sport et en particulier des Jeux Olympiques (à travers une association spécialisée : le Comité Atlanta + créé en 1995) afin de dénoncer l'apartheid sexuel et les discriminations à l’encontre des sportives.


Annie Sugier fait partie du jury du prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes.


Elle est membre du CA de la CLEF (Coordination Française du Lobby Européen des Femmes) et du MPCT (Mouvement pour la Paix et Contre le Terrorisme).


A titre personnel elle est membre du Parti Socialiste.


Annie Sugier est Officier de la Légion d’honneur et officier le l’Ordre du mérite.


Elle a passé son brevet de pilote d’avion privé, et a pratiqué ce sport pendant une décennie.




La présidente de la LDIF lors de la mobilisation du MPCT pour les "10 ans du 11 septembre" (jardin du Luxembourg, 2011)

 Lien : pdf/CV_2012_complements.pdf

LDIF, La Ligue du Droit International des Femmes
6 place Saint Germain des Près 75005 PARIS France
Fax : +33.1.45.49.16.71