LDIF, Ligue du Droit International des Femmes
A LA UNE LA LDIF VIOLENCES SPORT INTERNATIONAL
TRAVAIL CITES LAICITE MATERNITE CONTACT

LDIF > Maternité

IVG : Ceux qui voudraient de nouveau faire payer les femmes !

En 1975, pour que la loi Veil soit adoptée, il avait bien fallu accepter à titre de compromis, que la notion de détresse soit posée comme condition de l’accès à l'IVG.


Il est temps aujourd'hui, face aux dangers de régression qui se manifestent en Europe, que la France se montre exemplaire en retirant cette formule de la loi afin de marquer que l’accès à l'IVG est bien un droit fondamental et que les françaises n'ont pas à faire préalablement étalage de leur détresse.


Au lendemain d'une manifestation d'opposants à l'IVG à Paris, cédant au vieux réflexe conservateur qui consiste à faire payer les femmes pour avoir « fauté »,


Plusieurs députés UMP proposent un amendement visant à dérembourser l'IVG,

Quant à l'ancien premier ministre François Fillon, il qualifie de " faute morale et politique" la proposition du gouvernement qui risquerait de « banaliser l'avortement ».


Ils démontrent ainsi qu'ils n'ont pas compris le sens d'un droit fondamental ni celui de la dignité des femmes.

LDIF, La Ligue du Droit International des Femmes
6 place Saint Germain des Près 75005 PARIS France
Fax : +33.1.45.49.16.71