LDIF, Ligue du Droit International des Femmes
A LA UNE LA LDIF VIOLENCES SPORT INTERNATIONAL
TRAVAIL CITES LAICITE MATERNITE CONTACT

LDIF > Maternité

La présidente de la LDIF à Madrid le 1er Février participe à la manifestation

La manifestation du 1er février avait pour point de départ une initiative de l'association féministe de la région des Asturies qui s'appelle "Los comadres" (les commères). Elles ont décidé d'organiser un "train de la liberté" qui partirait du nord pour arriver à Madrid le 1er février. Du coup, les organisations féministes, organisées dans une plateforme pour le droit à l'avortement, intitulée "Decidir nos hace libres" ont appelé à une grand manifestation ce jour-là pour unir les forces. Les syndicats et les partis politiques de gauche se sont joints à l'appel.Résultat : vous avez dû lire ou voir que 100 000 personnes ont répondu à l'appel des organisatrices.
La manifestation était très belle, animée, unitaire et s'est déroulée sans encombre. Une délégation a remis le texte du manifeste Yo Decido à l'Assemblée devant une nuée de journalistes. Clémence Helfter a participé à cette délégation au nom des FEM.

Après la manifestation, plusieurs centaines de féministes se sont retrouvées dans le siège d'un syndicat, dans un grand amphithéâtre où ont eu lieu de nombreuses prises de parole. Parmi, elles, Annie Sugier s'est exprimée au nom des FEM. Pour voir son intervention, cf. lien en bas de page.

Dans la soirée, nous avons poursuivi les échanges avec plusieurs militantes féministes de la plateforme : étaient présentes Marisa Soleto de la Fundacion Mujeres, Isabel Serrano de la Fédération de planification familiale, Montserrat Boix des Mujeres en red, la députée socialiste Angeles Alvarez et la Vice-Présidente de l'Internationale Socialiste des Femmes, Purificacion Causapie. Était également présente Diakhoumba Gassama, qui travaille au PNUD sur les questions de genre.

Elles souhaiteraient fortement que nous puissions poursuivre la coordination européenne afin de travailler à l'organisation d'une journée commune de mobilisation civile pour le droit à l'avortement dans le cadre de la campagne des européennes. Cette mobilisation pourrait prendre la forme de rassemblements, du lancement de la pétition européenne pour l'inscription des droits sexuels et reproductifs dans la charte des droits fondamentaux. Nous avons parlé de la Cigale et elles semblaient intéressées par la perspective de l'organisation d'un événement d’interpellation des partis qui présentent une liste aux Européennes, dans tous les pays qui le peuvent. Les Espagnoles avec qui nous avons échangé nous ont indiqué que la seule inscription dans la charte ne suffirait pas et elles souhaiteraient demander également :
- une directive sur ce sujet
- la mise en place d'une journée annuelle européenne dédiée au droit à l'avortement

Magali De Haas, Féministes en Mouvements (FEM)

 Lien : http://www.youtube.com/watch?v=YYYfgLhn5jo

LDIF, La Ligue du Droit International des Femmes
6 place Saint Germain des Près 75005 PARIS France
Fax : +33.1.45.49.16.71