LDIF, Ligue du Droit International des Femmes
A LA UNE LA LDIF VIOLENCES SPORT INTERNATIONAL
TRAVAIL CITES LAICITE MATERNITE CONTACT

LDIF > Maternité

Soutenons les Polonaises

Scandale ! Alors que des milliers de personnes manifestaient dans la rue en Pologne contre les menaces d’interdiction totale du droit à l’IVG, une lettre a été lue dimanche 3 avril dans toutes les églises de Pologne contre l'IVG.

Communiqué de presse
Femmes solidaires soutient la mobilisation contre une loi qui interdirait l’avortement en Pologne.


Le droit à l’avortement en Pologne est particulièrement restreint : il n’est autorisé qu’en cas de danger pour la vie de la mère, de malformation du fœtus, d’inceste ou de viol. Les femmes disposant des ressources nécessaires peuvent se permettre d’aller avorter à l’étranger ou de solliciter clandestinement les services de cliniques privées ; les femmes pauvres n’ont pas cette possibilité et avortent donc dans des conditions très risquées pour leur santé. On estime qu’entre 100 000 et 150 000 avortements ont lieu chaque année en Pologne.

Non contents de mettre en danger la vie des femmes, le parlement devrait examiner très prochainement un projet de loi porté par des associations pro-vie et l’Église catholique. Celle-ci vise à interdire totalement l’accès à l’avortement et à punir de 5 ans de prison tout médecin qui accepterait d’en pratiquer. Ce projet de loi bénéficie du soutien de la Première Ministre et du chef du parti ultraconservateur au pouvoir (le PiS).

Mais le droit à disposer de son corps est fondamental, et c’est pour cela que le dimanche 3 avril, plusieurs milliers de personnes étaient rassemblées pour lutter contre ce projet de loi. Munies de cintres en fer qui rappelle les heures sombres(et actuelles) de l’avortement clandestin, les femmes, hommes, familles présentes sur place ont défendu le droit à l’avortement. Un mouvement fort, jeune et déterminé s’est exprimé hier à Varsovie mais également dans d’autres villes en Pologne.

Femmes solidaires était présente à Varsovie, aux côtés des manifestant-e-s. Nous nous opposons à toute loi qui interdirait l’avortement, et soutenons sans réserve leur appel à une libéralisation de l’accès à l’IVG en Pologne. Lors de notre visite à Varsovie de nombreux contacts ont été pris pour que la mobilisation soit portée au niveau européen à la mesure des risques encourus pour les droits des femmes en Pologne et sur tout le continent.

Contact Presse : 01.40.01.90.90
Paris, le 4 avril 2016

LDIF, La Ligue du Droit International des Femmes
6 place Saint Germain des Près 75005 PARIS France
Fax : +33.1.45.49.16.71