LDIF, Ligue du Droit International des Femmes
A LA UNE LA LDIF VIOLENCES SPORT INTERNATIONAL
TRAVAIL CITES LAICITE MATERNITE CONTACT

LDIF > Femmes et sport

Un camouflet pour le régime iranien !

Le représentant de la FIFA au Barheïn a refusé la participation de l’équipe de foot féminine iranienne à la deuxième épreuve qualificative à Amman, pour les prochains JO de Londres. La LDIF approuve cette décision courageuse et fondée. Raison : non conformité du costume islamique couvrant entièrement la tête et le corps des joueuses, en contradiction avec le règlement de la FIFA.


----------------------- COMMUNIQUE

Paris, le 5 juin 2011

Un camouflet pour le régime iranien


Le site d’info sur les Jeux Olympiques de Londres (« Inside London 2012 » dépêche signée Duncan Mackay datée du 4 juin) a annoncé la décision du représentant de la FIFA au Bahreïn, de refuser la participation de l’équipe de foot féminine iranienne à la deuxième épreuve qualificative à Amman, pour les prochains JO de Londres. La raison en est le non conformité du costume islamique couvrant entièrement la tête et le corps des joueuses, en contradiction avec le règlement de la FIFA.

La LDIF, soutient cette décision courageuse et fondée. Elle rappelle que l’année dernière la FIFA avait, dans un premier temps, décidé l’exclusion de l’équipe de foot féminine iranienne de toute participation aux premiers JO de la Jeunesse à Singapour pour le même motif, après des mois de négociation avec le régime iranien. Or, le président de la FIFA, Monsieur Blatter, avec la complicité du Comité International Olympique, était revenu sur cette décision, et avait réintégré les iraniennes qui ont joué couvertes de la tête aux pieds par une température de plus de 30°C.

Ce faisant le CIO a aussi bafoué la Charte Olympique laquelle interdit toute expression politique ou religieuse sur les sites olympiques (règle 51).

Nul ne peut ignorer que le costume imposé par Téhéran à ses athlètes, et qu’il veut exporter à d’autres nations, est un message de propagande politico-religieuse. En refusant le diktat de Téhéran, le monde sportif rendra hommage aux modèles que furent la marocaine Nawal el Moutawakel et l’algérienne Hassiba Boulmerka, qui ont su résister à des pression de cette nature, exprimant par là leur respect des valeurs universelles du sport, sans distinction de race, de sexe, de religion ou d’opinion politique.

Mais la complicité objective du CIO, des Fédérations internationales et des équipementiers qui voient s’ouvrir un marché considérable pour leurs produits «  islamiquement corrects », ne va-t-elle pas l’emporter sur les principes édictés par la Charte Olympique ?

La présidente, la secrétaire générale, la coordonnatrice du réseau HOCRINT
Annie Sugier, Linda Weil-Curiel, Anne-Marie Lizin


6 Place Saint-Germain des Près, 75006 Paris
Tel. 00 33 (0)1 45 49 04 00 Mob. 33 (0)6 38 39 42 92 site LDIF : http://www.ldif.asso.fr

 Lien : http://www.bivouac-id.com/billets/photos-du-jour-equipe-feminine-irannienne-de-football/

LDIF, La Ligue du Droit International des Femmes
6 place Saint Germain des Près 75005 PARIS France
Fax : +33.1.45.49.16.71