LDIF, Ligue du Droit International des Femmes
A LA UNE LA LDIF VIOLENCES SPORT INTERNATIONAL
TRAVAIL CITES LAICITE MATERNITE CONTACT

LDIF > Femmes et sport

La FIV en appelle aux traditions et à la religion !

Bravo pour la décision de la FIVB d’abroger la règle obligeant les joueuses à porter des bikinis. Mais pourquoi diable la FIVB a-t-elle déclaré le faire pour " répondre à des motifs religieux ou culturels » ! Que vient faire la religion ou la culture dans cette affaire ?

Paris, le 29 mars 2012
COMMUNIQUE

La Fédération Internationale de Volley-Ball en appelle aux traditions et à la religion !

Nous sommes prêt(e)s à applaudir la décision de la FIVB d’abroger la règle très contestée obligeant les joueuses de beach-volley à porter des bikinis. Désormais les joueuses pourront porter des shorts et même des tee-shirts de compétition.

Ce qui nous dérange c’est que le « choix » soit encore possible, alors qu’en sport l’uniformité doit être la règle et que le seul critère devrait être celui du port d’un costume adapté aux performances visées.

Ce qui nous gêne bien davantage encore ce sont les raisons invoquées par la FIVB pour abroger la règle précédente : «  nous avons ajouté une possibilité (les shorts et les tee-shirts de compétition) afin de répondre à des motifs religieux ou culturels » !

Le 3 mars dernier c’était l’IFAB (International Football Association Bord), organisme ayant autorité en matière de règles du football, qui décidait de lever l’interdiction du port du hjiab sur les terrains de foot sous prétexte que le hijab islamique n’était « pas un signe religieux mais culturel ».

Faut-il en conclure que les instances sportives internationales sont devenues les courroies de transmission des valeurs religieuses et culturelles ? Où est passée la neutralité du sport et le respect des sportives ?

Face à ces débats sans fin nous rappelons que trop couvrir le corps des femmes (pour des raisons religieuses) ou trop le découvrir (pour des raisons commerciales) c’est considérer les femmes comme des objets sexuels et ne pas respecter les sportives qu’elles sont. C’est oublier les principes fondamentaux du sport.

LDIF, La Ligue du Droit International des Femmes
6 place Saint Germain des Près 75005 PARIS France
Fax : +33.1.45.49.16.71