LDIF, Ligue du Droit International des Femmes
A LA UNE LA LDIF VIOLENCES SPORT INTERNATIONAL
TRAVAIL CITES LAICITE MATERNITE CONTACT

LDIF > Femmes et sport

Le voile islamique invité aux Jeux Olympiques.

Communiqué de presse du Comité Atlanta-Beijing + ( Fait à Paris le 08/08/2008)

Aucun journaliste n'a jugé utile de soulever cette anomalie.

Malgré la position officielle du CIO, interdisant toute forme de manifestation à caractère politique ou religieux sur les sites Olympiques (règle 51 de la Charte Olympique), et refusant, à ce titre, aux athlètes français de porter un badge (« pour un monde meilleur » jugé politique..), on a pu constater, lors de la cérémonie d'ouverture, que de nombreuses délégations nationales comportaient des femmes portant le voile islamique.

Il s'agissait notamment, mais pas exclusivement, des pays qui jusqu'à présent n'envoyaient pas de femmes aux JO (en particulier Emirats Arabes Unis, Bahreïn, Oman, Yémen,.) et aussi naturellement de l'Iran, dont le nombre de sportives a fait un bond en passant de 1 à 3 voilées.

Il y a là une véritable provocation à l'esprit et aux termes de la Charte Olympique que le CIO accepte comme un moindre mal faisant semblant de confondre costumes folkloriques et signes politico-religieux.

En outre, des pays continuent à exclure totalement les femmes de leurs délégations :en particulier, comme en 2004, l'Arabie Saoudite et le Qatar ( ce dernier pays se targue pourtant de devenir un modèle sur le plan sportif !).

Il nous faudra analyser plus avant la nature de la participation des femmes dont il est question ici, certaines ne semblant pas être des athlètes mais plutôt des figurantes.

Contact : 06 08 48 79 33, Annie Sugier, présidente du Comité Atlanta-Beijing +

LDIF, La Ligue du Droit International des Femmes
6 place Saint Germain des Près 75005 PARIS France
Fax : +33.1.45.49.16.71