LDIF, Ligue du Droit International des Femmes
A LA UNE LA LDIF VIOLENCES SPORT INTERNATIONAL
TRAVAIL CITES LAICITE MATERNITE CONTACT

LDIF > Femmes et sport

« Affaire Benzema » : Contre la racialisation, Liberté, Egalité et Fraternité !

La LDIF approuve le communiqué du Comité Laïcité République.
- 5 juin. A la veille de l’Euro, cette grande fête du football populaire, une polémique détestable trouble les esprits. Karim Benzema, qui n’a pas été retenu dans la sélection nationale, accuse « la pression d’une partie raciste de la France », à laquelle le sélectionneur Didier Deschamps aurait cédé. Eric Cantona, quant à lui, pointe le fait que le sélectionneur de l’équipe de France a « un nom bien français », et que « personne dans sa famille [ne serait] mélangé avec quelqu’un ». Enfin, Jamel Debbouze estime que l’équipe de France devrait être « le reflet » de la diversité de la France. Autrement dit, de ses composantes ethniques [1].

Faut-il donc que, pour sélectionner les joueurs, une logique de « discrimination positive » prime sur les compétences sportives et l’exemplarité ?
Une fois de plus, on fait le procès de la France, de sa laïcité, de la République égalitaire. C’est pourtant grâce à elle que nombre d’enfants amoureux du foot bénéficient partout d’un égal accès à des clubs, avec la certitude qu’on ne les regardera pas comme de telle origine, ou de telle religion, de telle couleur, mais qu’on retiendra leur envie de jouer, de participer, de gagner, dans un esprit de respect.

Ces propos nourrissent un préjugé raciste envers la France qui ne fait que « contribuer à sabrer l’identité républicaine au profit des identités ethniques qui cherchent à s’imposer », dénonce le député Malek Boutih, ancien président de SOS Racisme. C’est du « poison » pour les gamins des quartiers, une « paranoïa » qui alimente « les théories du complot », ajoutant « des tensions » dans un contexte que l’on sait déjà fragile, en jetant de l’huile sur le feu.
Nous ne voulons pas de cette vision racialisée de la France, qui conduit à la division du peuple, à la mise en concurrence de groupes ethniques ou religieux, au détriment de ce qui peut rassembler les individus selon leur condition et intérêts communs à défendre, par-delà toutes les différences. Penser comme ceux-là, c’est contribuer à l’adage « diviser pour régner ». Ce sont nos principes communs qu’il faut défendre et promouvoir, principes humanistes de Liberté, d’Egalité et de Fraternité, qui se concrétisent notamment à travers la pratique sportive, puissant vecteur d’intégration pour les jeunes.

L’équipe de France, c’est la France ! Au-delà de chacun de ses joueurs, elle porte un modèle de valeurs qui exige l’exemplarité.
A contrario d’une vision négative et stérile de la société, la grande fête qui se prépare, avec des joueurs qui vont faire le spectacle, représentera toute la France, ses talents, son esprit d’équipe. Une France qui est déjà derrière eux pour nous emmener le plus loin possible, et que le meilleur gagne !
Comité Laïcité République

[1] Jamel Debbouze est revenu sur ses propos , le 2 juin sur RTL : « J’ai livré un sentiment, je n’aurais jamais cru que ça prenne autant de place. J’en suis désolé ».

LDIF, La Ligue du Droit International des Femmes
6 place Saint Germain des Près 75005 PARIS France
Fax : +33.1.45.49.16.71