LDIF, Ligue du Droit International des Femmes
A LA UNE LA LDIF VIOLENCES SPORT INTERNATIONAL
TRAVAIL CITES LAICITE MATERNITE CONTACT

LDIF > Femmes et sport

Notre action contre l’apartheid sexuel dans le sport reconnue au plus haut niveau de l’État

COMMUNIQUE de la LDIF et de la CLEF du 25 septembre 2017 : Interrogé sur la position de la France, dans la perspective des JO Paris-2024, relativement à l’apartheid sexuel imposé aux sportives par l’Iran et l’Arabie Saoudite, le président de la République nous apporte une réponse encourageante :

- La cause défendue pas nos associations est qualifiée de « juste et primordiale ».

- Un premier engagement est exprimé : « La France ne manquera pas de contribuer aux initiatives diplomatiques susceptibles de favoriser le développement du sport féminin dans les pays concernés » (Lettre du 19 septembre jointe).

Cette prise de position permet d’espérer un dialogue constructif avec la Présidence.

Trois députés ont posé des questions écrites à la ministre des Sports. Aucune réponse ne leur a encore été apportée : Jacques Maire (LREM),  Rémi Delatte (LR), Xavier Roseren (LREM.

 L’un des objectifs du dialogue que nous souhaitons avoir sera de montrer que la question ne porte pas seulement sur des cas d’interdiction de la pratique sportive aux femmes, mais sur une politique affichée d’apartheid sexuel dans le sport, contraire aux principes de la Charte Olympique et semblable à l’apartheid racial tel qu'il était pratiqué en Afrique du Sud, ce qui avait conduit à son exclusion pendant 30 ans des JO.
 
Françoise Morvan
Présidente CLEF

Annie Sugier
Présidente LDIF

LDIF, La Ligue du Droit International des Femmes
6 place Saint Germain des Près 75005 PARIS France
Fax : +33.1.45.49.16.71