LDIF, Ligue du Droit International des Femmes
A LA UNE LA LDIF VIOLENCES SPORT INTERNATIONAL
TRAVAIL CITES LAICITE MATERNITE CONTACT

LDIF > Femmes et sport

La Ministre des sports aurait mieux fait de garder le silence

COMMUNIQUE
12 juillet 2012



La Ministre des sports aurait mieux fait de garder le silence.


Répondant mercredi dernier à une question à l'Assemblée Nationale, sur la décision du 6 juillet, des autorités internationales du foot, de lever l’interdiction du port du hijab sur le terrain, Valérie Fourneyron a déclaré qu’il «Il s'agit de permettre à certaines femmes et équipes féminines qui étaient exclues de la pratique sportive de participer à la compétition».
Certes, elle a affirmé en même temps rejoindre la position de la FFF. Cette dernière faisant preuve d’un certain courage et de réactivité, s’était efforcée de limiter les dégâts en affirmant qu’en France et dans les équipes françaises participant aux compétions internationales, on respecterait « les principes constitutionnels et législatifs de laïcité qui prévalent dans notre pays et qui figurent dans ses statuts ».

Or ce n’est pas de la laïcité à la française qu’ il s’agit. Mais d’une règle fondamentale du sport, qui est ici bafouée : la neutralité inscrite dans tous les règlements y compris ceux du football (Loi 4 interdisant toute expression politique ou religieuse).

Ainsi, sous prétexte de compatir à la situation des femmes de certains pays empêchées de participer aux compétions sportives, on satisfait aux exigences des régimes islamistes qui veulent perpétuer à travers le sport la stigmatisation du corps des femmes.

Et on met en danger les femmes des pays musulmans qui tentent de résister en respectant la règle universelle.



Annie Sugier , Présidente de la LDIF , membre de la Coordination Française du Lobby Européen des Femmes



Contact Annie Sugier 06 38 39 42 92

LDIF, La Ligue du Droit International des Femmes
6 place Saint Germain des Près 75005 PARIS France
Fax : +33.1.45.49.16.71